De la fragilité urbaine à la stabilité urbaine

24/08/2018

Bulletin de la sécurité africane, par Stephen Commins, directeur associé du Global Public Affairs et conférencier sur l’urbanisme à la Luskin School of Public Affairs, à l’université de Californie à Los Angeles.​

 

Le pourcentage grandissant de citadins africains vivant dans des bidonvilles crée une nouvelle source de fragilité. Pour y faire face, certaine villes mettent en œuvre des stratégies intégrées de développement urbain qui lient les autorités locales, la police, le secteur privé et les jeunes afin de renforcer la cohésion sociale et la stabilité.

•Le nombre de citadins vivant dans des bidonvilles en Afrique est en augmentation constante. Ceci est dû à l’accroissement d’une population de plus en plus jeune. Dans le même temps, les habitants des villes africaines figurent parmi ceux qui expriment la plus grande peur de la violence au monde.

•L’incapacité des institutions gouvernementales à résoudre, ou du moins à réduire, le nombre de conflits liés à la propriété foncière, les droits de propriété et les services destinés aux citadins, doublée de réactions inexistantes ou excessives de la part des forces de sécurité dans les bidonvilles africains, contribue à une méfiance accrue envers les institutions judiciaires et de sécurité.

• Des stratégies intégrées du développement urbain—impliquant le gouvernement local, la police, les institutions judiciaires, le secteur privé et la jeunesse—sont nécessaires pour rétablir la confiance et à aménager des politiques renforçant les opportunités économiques, la cohésion sociale et la sécurité dans les villes d’Afrique.

 

Lire la suite...

Téléchargez le bulletin en version PDF : Français, Anglais

 

​​

Urbanisation
Urbanisation
  • De la fragilité urbaine à la stabilité urbaine
De la fragilité urbaine à la stabilité urbaine