Eau et santé : Cette eau qui tue

08/03/2010 - Annecy, France

Si nous avons volontairement choisi un titre provocateur « Cette eau qui tue », c’est pour rappeler, s’il en était besoin, que l’eau source de vie peut être source de mort. Lorsqu’elle est mal gérée, mal distribuée, souillée, l’eau tue. Toutes les 30 secondes, un enfant meurt de ne pas avoir accès à l’eau potable ou de s’être baigné dans des eaux insalubres. Le raccourci constant qui est fait et qui tend à dire que le développement de l’accès à l’eau potable suffit à faire baisser la mortalité liée aux maladies hydriques doit être combattu sans relâche, parce qu’il fait abstraction d’un pan entier du problème de l’eau, de la gestion et du traitement des eaux usées. 


Au sein de (Re)sources, créé en 2004, nous défendons l’accès à l’assainissement comme étant tout aussi fondamental que l’accès à l’eau potable. Pourtant, l’assainissement continue d’être le grand oublié des OMD.

 

 

LUNDI 8 MARS

Introduction 

Alain Boinet, Directeur général Fondateur de Solidarités

Pierre-Frédéric Ténière Buchot, Vice-Président du programme Solidarité Eau, Gouverneur au Conseil mondial de l’eau, membre de (re)sources

Guy Carcassonne, Professeur de droit public à l’Université de Paris X, Nanterre, membre de (re)sources

                             

ATELIER 1 - Sécurité sanitaire et pollutions des eaux : comment vivre avec nos eaux usées ?

L’eau est vectrice de vie et de mort. Si l’accès à l’eau potable est une condition sine qua none de santé, elle n’est pas la seule. L’interaction entre les eaux souillées et la santé est encore mal comprise. Quel est le rôle de l’assainissement dans l’amélioration de la santé. Quels sont les liens entre politiques de l’eau et politiques de  santé publique ?

Modérateur :      

Renaud Piarroux, professeur de médecine et directeur du laboratoire de parasitologie et mycologie, à l’hôpital La Timone à Marseille

Intervenants :  

Jean-Hervé Bradol, Directeur général de la Fondation MSF

Gérard Payen,  Président d’Aquafed et Conseiller du Secrétaire général des Nations Unies en matière d’eau et d’assainissement, membre de (re)sources

Paul R. Hunter, professeur à l’université de médecine d’East Anglia, Norwich, UK

 

ATELIER 2 - Comment garantir la pérennité des politiques de l’eau ?

Les « 3 P » d’une gestion efficace et durable de l’eau : Politiques, Priorités et Pérennité.  De quels moyens disposent les autorités publiques, quelles sont les marges de manœuvre des politiques, pour quels budgets disponibles ?

Modérateur :      

Pierre Victoria, Délégué général du Cercle Français de l’Eau, Gouverneur du Conseil Mondial de l’Eau, et coordinateur de (re)sources

Intervenants :    

Michel Rocard, ancien Premier ministre et Ambassadeur de la France chargé des négociations pour les zones polaires, membre de (re)sources

Asma El Kasmi, Directrice de l’Académie Arabe de l’Eau

Pierre Lokadi Otete Opetha, Secrétaire général du Ministère de la Santé de la RDC,

 

MARDI 9 MARS

ATELIER 3 – La dictature des normes face aux besoins

Peut-on concilier les exigences d’une eau conforme aux normes et recommandations internationales et un accès à l’eau potable au plus grand nombre ? Faut-il tenter d’apporter une eau saine aux populations vulnérables, quitte à ce qu’elle ne respecte pas les normes OMS ? Quels compromis sont possibles ? Politiquement, peut-on fournir une eau qui ne répondrait pas aux normes OMS.

Modérateur :         

Martin Exner, professeur Directeur de l’Institut d’Hygiène et de Santé publique à l’Université de Bonn

Intervenants :  

Loïc Monjour, Président de l’association Eau, Agriculture et santé en milieu tropical

Patrice Fonlladosa, Président de (Re)sources, Délégué de Veolia Environnement pour l’Afrique et le Moyen Orient

Thouraya Attia, Médecin major de la santé publique, Ministère de la santé publique tunisienne

Philippe Hartemann, professeur à la Faculté de médecine de Nancy

 

ATELIER 4 – Les partenariats : mythes ou réalité ?

 Un travail d’équipe est-il possible sur le terrain entre les différents intervenants (Institutions, Opérateurs privés, ONG…) ? Comment prendre en considération les spécificités culturelles.  L’exemple de l’industrie pharmaceutique.

Modérateur :    

Robert Sebbag, Vice-Président Accès au Médicament Sanofi-Aventis

Intervenants :  

Thierry Vandevelde, Délégué général de la Fondation Veolia Environnement

Christophe Longuet, Directeur Médical de la Fondation Mérieux

Jean Jannin, Coordinateur à l’OMS du contrôle et de la gestion des maladies tropicales

Débat avec les participants

 

 Restitutions des travaux des ateliers et débat.

 

Intervenants :  

Jean Jannin, Coordinateur à l’OMS du contrôle et de la gestion des maladies tropicales

Philippe Hartemann, professeur à la Faculté de médecine de Nancy

Michel Rocard, ancien Premier ministre et Ambassadeur de la France chargé des négociations pour les zones polaires, membre de (re)sources

Paul R. Hunter, professeur à l’université de médecine de East Anglia, Norwich, UK

 

Clôture

Benoit Miribel, Directeur général de la Fondation Mérieux, membre de (re)sources

Patrice Fonlladosa, Président de (Re)sources

Eau
Eau
Assainissement
Assainissement
  • Accès à l'eau et à la santé

Vidéos de l'évènement

Recommandations de nos experts

Interview de Guy Carcassonne, professeur de droit public à l'Université de Nanterre
Interview de Michel Rocard, ancien Premier Ministre, ambassadeur de la République chargé des négociations pour les zones polaire
Gérard Payen, Conseiller du secrétaire général des Nations Unies en matière d'eau et d'assainissement
1
Eau et santé : Cette eau qui tue