L'eau abordable pour tous dans les pays en développement

10/04/2014 - Collège des Bernardins, Paris

Le 28 juillet 2010, les Nations Unies ont proclamé le droit à l'eau et à l'assainissement comme un droit humain fondamental. C'est un droit qui recouvre "l'eau potable accessible, disponible et d'un coût abordable. Mais si ce droit constitue une première étape décisive, dans les faits, la moitié de l'humanité n'a pas encore accès à eu eau de qualité et la paie pourtant très cher.

L'accès à l'eau dans les pays en développement soulève deux questions : l'accessibilité au réseau d'eau potable et celui du tarif lié à sa consommation. Alors que la France se penche actuellement sur le sujet de la tarification sociale des services essentiels, la question se pose avec d'autant plus d'acuité dans les pays en développement. Ce colloque a présenté les conclusions d'un rapport de Sciences Po sur les systèmes tarifaires à visée sociale et a été illustré par des études de cas issus de ces travaux.

 

Introduction

Patrice Fonlladosa – Président de (Re)Sources - contexte et enjeu d’une eau abordable

Jean-Bernard Auby – Professeur de droit public à Sciences PO – enseignements et conclusions de l’étude de Sciences PO

 

Table ronde 1 - Comment intégrer la tarification sociale sans porter atteinte à la pérennité des services d’eau ?

Expérience du tarif social au Sénégal  

- Tommaso VITALE, professeur associé de sociologie à Sciences PO

Quelles péréquations pour assurer la pérennité des services ?

- Luc RIGOUZZO, président d'Amethis Finance

- Bertrand DARDENNE, directeur général d’Aspa Utilities

 

Table ronde 2 -  Comment atteindre les populations démunies et les accompagner ?

Expérience du tarif social à Bogota et à Santiago du Chili

- Raphaëlle ROFFO, étudiante du master « Governing the large cities » à Sciences PO

Comment atteindre et cibler au plus juste les familles concernées et les accompagner ?

- Olivier GILBERT, conseil en stratégie sociétale et environnementale

- Frédéric NAULET, responsable de programme « eau et assainissement » au Gret (Groupe de recherche et d'échange technologique)

 

Table ronde 3 - Fondement d’une politique sociale d’accès à l’eau

Toute politique d’extension du réseau est une politique sociale en soi – 20 minutes

- Céline GILQUIN, directrice adjointe de la division « eau et assainissement » de l'Agence française de développement (AFD)

- Célia de LAVERGNE, directrice de l'Astee (Association scientifique et technique pour l'eau et l'environnement)

 

Conclusion

Michel ROCARD, ancien Premier ministre, ancien député européen, ambassadeur de la République chargé des négociations pour les zones polaires

Eau
Eau
Assainissement
Assainissement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement
  • Accès à l'eau abordable dans les pays en développement

Vidéos de l'évènement

Recommandations de nos experts

Introduction du colloque par Patrice Fonlladosa, Président de (Re)sources
Bertrand Dardenne, directeur de Aspa Utilities
Olivier Gilbert, conseiller en stratégie sociétale et environnementale
Pierre-Frederic Teniere-Buchot, président du PS-Eau
Celia de Lavergne, ancienne directrice de l'ASTEE
Raphaelle Roffo et Alice Sutra del Galy, étudiantes à Sciences Po
1
L'eau abordable pour tous dans les pays en développement