Hommage à notre ami Michel Rocard, membre de (Re)sources

01/12/2016 - Assemblée Nationale

Michel Rocard nous disait un jour " je ne suis pas un spécialiste de l'eau. Je navigue dans les compromis entre individus pour rendre compatible les contradictions de leurs ambitions avec les choses à faire". J'aime tant cette formulation qui décrit si bien et son état d'esprit, et la tentation tenace qui fut la sienne de toujours convaincre, avec passion et constance. 

Michel Rocard a rejoint notre think tank (Re)sources dès l'origine, c'est à dire lorsqu'il nous est apparu, à quelques uns à l'époque, il y a près de 13 ans, de la nécessité impérieuse de mieux comprendre pourquoi ce sujet de l'eau emportait tant de polémiques, d'oppositions et de débats sans fin, d'affrontements parfois très violents et que nul autre bien essentiel ne provoque. Il nous fallait un homme qui avait mis ses convictions en pratique, qui avait su faire bouger les lignes et la "chose publique" en la matière. Il y a ici toute la valeur pérenne de l'engagement que Michel Rocard a su montrer tout au long de son parcours sur ce sujet qui avait sa grande faveur. 

Et donc moi, homme d'entreprise, qui ne suis ni politique teinté ni militant chevronné, je suis allé voir Michel Rocard pour lui proposer de lancer (Re)sources ensemble, avec d’autres passionnés. Le oui fut clair, immédiat, sans condition. 

Ce fut le début d'une très belle aventure qui nous a permis d'aborder de grands sujets toujours actuels : L'eau et l'énergie, quel couple ? L'eau et la santé, cette eau qui tue ! Et si la Ville prenait l'eau pour traiter de la question urbaine ...et puis bien-sûr, ce qui a été notre premier débat, le droit pour l'accès à l'eau, que nous pousserons chacun, membre de (Re)sources, et collectivement, jusqu'à sa reconnaissance par les Nations Unies en 2010. Nos colloques nous ont menés hors de nos territoires , de Libreville en 2004, Tanger , Mexico , Niamey , Istanbul , et même Abu Dhabi. Nos Matinales régulières aux Bernardins nous ont retrouvés dans des échanges ouverts auxquels Michel Rocard tenait à assister. L'engagement encore. La passion, toujours . Et ne me parlez pas d'agenda chargé, ni d'âge ou de santé -nous qui savions tous qu'il avait entamé la lutte contre un caprice mortel- eh bien en février il était encore là à Tanger avec nous, pour l'un de nos colloques les plus réussis autour du thème de "La croissance Urbaine dans les pays en développement et accès aux services essentiels" . 

Michel Rocard n'avait pas peur de l'avenir. Il est de ceux qui savait que ce sujet de l'eau est en lui-même porteur d'un petit éclat d'éternité -pour peu que nous sachions le préserver et lui garder la plus haute des priorités aux différents agendas qui traversent le monde . 

Sa curiosité insatiable ...sa capacité d'étonnement toujours renouvelée ... mais je dirais avant tout sa simplicité et son exceptionnel talent de conviction m’ont le plus marqués dans ma rencontre avec cet homme.

Et pour conclure en quelques mots, et pour lui redonner la parole, il disait "sur nos sujets difficiles, tant que l'on est sur le terrain et dans la technique, on peut donner forme à l'espoir, on peut aboutir à définir des solutions et même en sachant qu'elles sont difficiles, se trouver optimistes et regarder l'avenir de manière enthousiaste" . C'est ce à quoi je nous invite, ensemble. 

 

 

Eau
Eau
  • Patrice Fonlladosa, Président de (Re)sources
Hommage à notre ami Michel Rocard, membre de (Re)sources