Eau et assainissement

Le droit à l'eau et le droit à l'assainissement sont deux droits indissociables.

La réalité de l'accès à l'assainissement dans les pays en développement

Avec 2.6 milliards de personnes ne disposant d'aucun accès à un système d'assainissement de base, l'assainissement demeure le grand oublié des programmes internationaux. Si la question de l'eau potable fait l'objet d'attention de la part de toutes les parties prenantes, la gestion des eaux usées est un sujet au mieux ennuyeux et au pire tabou dans beaucoup de cultures car il traite de matières peu nobles. A l'échelle du continent africain, 80% des eaux usées sont rejetées sans aucun traitement.

 

L'accès à l'eau et l'accès à l'assainissement, deux droits indissociables

L'eau consommée est de l'eau qui, après usage, est rejetée dans le milieu naturel et qui, à défaut d'un traitement adéquat, dégrade la qualité des ressources. L'accès à l'assainissement, au même titre que l'accès à l'eau, est une nécessité absolue. (Re)sources a toujours défendu les droits à l'eau et à l'assainissement comme deux droits indissociables. Or l'assainissement suppose non seulement des investissements supplémentaires, mais aussi une éducation de la population aux pratiques d'hygiène et de protection de l'environnement. Un défi complexe à réaliser.

 

L'eau et l'assainissement reconnues au même niveau par les Objectifs du Développement Durable

En septembre 2015, les Nations Unies ont, pour la première fois, adopté un objectif dédié à l'eau et à l'assainissement pour assurer d’ici 2030 un accès universel et équitable à l’eau potable et à l'assainissement. Cet objectif, certes très ambitieux, atteste surtout d'un engagement fort de la part de l'ensemble des Etats à repondre à ces problématiques vitales pour le développement humain. L'eau et l'assainissement ont été, à travers l'adoption des Objectifs du Développement Durable, reconnues au même niveau.  

 

Recommandations de (re)sources

(Re)sources a toujours porté au même niveau l'eau et l'assainissement en plaidant que :

  • il n'y a pas de projet d'eau potable viable sans projet d'assainissement;
  • l'absence d'assainissement est un facteur aggravant dans un contexte d'urbanisation du monde (bombe sanitaire).
  • il importe de clarifier les termes associés à l'assainissement (« de base », « total » « adéquat » « amélioré »);
  • L'assainissement est lié à quasiment tous les Objectifs du Développement Durable, en particulier ceux qui concernent l'environnement, l'éducation, l'égalité des sexes et la réduction de la mortalité infantile et de la pauvreté.
  • Il est indispensable de mettre en place des indicateurs chiffrés et de programmes ciblés pour développer des systèmes d'assainissement adaptés et une véritable gestion des effluents pour préserver la santé et l'environnement.
  • Par ailleurs, l'accès à un système d'assainissement ne suffit pas. L'éducation à l'hygiène auprès des populations est essentielle pour lutter contre les maladies hydriques.

Actualités (Re)sources

Souhaitez-vous recevoir les informations concernant nos actualités et nos événements ?

Merci de saisir votre adresse mail pour finaliser votre inscription :

Eau et assainissement