Pourquoi samsung ambitionne de réinventer les toilettes domestiques

Samsung a développé un système de toilettes capable de recycler les excréments humains dans le but de lutter contre les conséquences sanitaires liées au manque d’assainissement de l’eau.

Dans certaines régions du monde les toilettes et le traitement des matières fécales posent d’importants problèmes sanitaires. Dans ce contexte, Samsung a déclaré avoir mis au point, en collaboration avec la Fondation Bill & Melinda Gates, des toilettes capables de recycler les excréments et neutraliser leurs pathogènes.

Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT), la branche de recherche et développement de l’entreprise qui a commencé à travailler sur le projet en 2019, en a récemment achevé le développement technologique. Un prototype destiné à un usage domestique a été fabriqué et testé avec succès, rapporte un communiqué publié jeudi 25 août par le géant de l’électronique.

Endiguer la propagation de pathogènes

Cette innovation s’inscrit dans le cadre du Reinvent the Toilet Challenge (« Reinventer les toilettes »). L’initiative, lancée en 2011 par la Fondation Bill et Melinda Gates, part du constat que de nombreux pays en développement manquent de réponses viables pour traiter les matières fécales. Les effluents rejeté sur place sans traitement contaminent les nappes phréatiques et les cours d’eau utilisés pour la consommation d’eau potable ce qui favorise la propagation de pathogènes mortels.

Ce concours a donc pour objectif de soutenir le développement et la commercialisation de solutions capables de retirer les pathogènes les plus dangereux issus des déjections humaines afin d’en extraire de l’eau propre, des nutriments pour l’agriculture ainsi que de l’énergie. Ces systèmes doivent répondre à certains objectifs: être financièrement économiques, totalement autonomes, c’est-à-dire ne pas être connectés à des arrivées d’eau et un réseau d’égouts, et consommer un minimum d’électricité.

Les sanitaires développées par Samsung répondent à ces impératifs. Leur technologie de traitement thermique et biologique permet d’éliminer les agents pathogènes présents dans les matières fécales et l’eau qu’elles utilisent est recyclée à 100 %. Elles ont également la capacité de déshydrater et de sécher les déchets solides avant de les réduire en cendre.

L’accès aux toilettes: un enjeu mondial

Samsung prévoit d’offrir aux pays en développement des licences gratuites afin qu’ils puissent exploiter les brevets relatifs à cette technologie. La société sud-coréenne a également assuré qu’elle continuera de collaborer étroitement avec la Fondation Bill & Melinda Gates en vue de produire ces toilettes à grande échelle. Les deux organisations travailleront également ensemble pour identifier les partenaires industriels désireux de démocratiser et commercialiser cette technologie.

Environ 3,6 milliards de personnes sont contraintes d’utiliser des installations sanitaires non sécurisées, estime l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’UNICEF. Et les conséquences en termes de mortalité infantile sont énormes: chaque année, cette situation « provoque la mort d’un demi-million d’enfants de moins de 5 ans des suites de maladies diarrhéiques déclenchées par un accès limitée à de l’eau potable et à l’hygiène”, conclut le communiqué de Samsung.

Source : BFMTV

Les Cahiers de (Re)sources

Notre revue est désormais accessible en ligne ! Découvrez Les Cahiers de (Re)sources, une rétrospective des différents événements et études organisés par le Think tank (Re)sources dans le cadre de ses actions de plaidoyer et réflexions sur l’accès, la gestion, le financement et la maintenance des services essentiels, notamment en Afrique(s) et au Moyen-Orient; avec des contributeurs de tous horizons !

Partager cet article

Copier le lien de l'article

Copier